Cuisiner sa propre nourriture pour bébé

Bébé a de grands besoins nutritionnels pour bien grandir, s’épanouir et rester en bonne santé. Les préparations de nourritures « tout fait » pour bébé contiennent les nutriments nécessaires, mais les plats que vous cuisinez vous-même avec amour sont meilleurs pour votre enfant. Si vous avez pris la bonne résolution de cuisiner votre propre nourriture pour bébé, voici quelques conseils qui vous seront bien utiles.

Les précautions à prendre

La première chose à savoir est qu’il faut surtout privilégier les aliments riches en fer comme premiers aliments pour bébé. Choisissez les fruits et légumes frais ou congelés, plus riches en nutriments et qui conservent leur goût naturel. Favorisez également la viande maigre plutôt que celle en conserve. Si vous utilisez des fruits en boîte, choisissez les fruits conservés dans de l’eau ou dans leur jus naturel au lieu de ceux trempés dans du sirop. Commencez par donner les légumes ou les éléments un à un afin de détecter d’éventuels signes d’allergie. Lorsque bébé aura goûté à tous les aliments séparément, vous pouvez passer au mélange. Veillez à ce que la table de préparation et tous les ustensiles soient propres, et que les pépins, les tiges et la pelure soient bien retirés. N’utilisez pas de savon pour laver les aliments. Préférez le bain-marie au micro-ondes pour chauffer la nourriture de bébé. Si vous utilisez un robot ou un mélangeur pour préparer les purées, faites-le rapidement afin de préserver les vitamines et les nutriments. Ne jetez pas l’eau de cuisson des fruits et légumes que vous pouvez ajouter aux purées. Les mots d’ordre sont : propreté et préservation des éléments nutritifs.

Les différents modes de cuisson

La cuisson à l’eau : c’est la méthode la plus saine. Toutefois, il faut éviter de mettre beaucoup trop d’eau au risque de voir les vitamines et minéraux s’envoler avec la vapeur. Astuces pour garder le maximum d’éléments nutritifs : ne pas découper les légumes en petits morceaux pour les faire cuire et limiter le plus possible le temps de cuisson. L’eau de cuisson qui a récupéré les nutriments peut être utilisée comme bouillon.

La cuisson à la vapeur : la meilleure méthode pour préserver les éléments nutritifs des aliments. Avec cette option, la saveur originale des aliments est conservée au maximum, idéal pour l’éveil du goût.

Cuisson à l’étouffée : les aliments mijotent dans leur propre jus, ce qui est bon pour préserver les vitamines, même si la saveur originale des aliments change un peu.

N’abusez pas du four, car le temps de chauffage prolongé peut endommager certaines vitamines. De plus, le four a tendance à altérer les protéines et les acides gras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *