Comment développer votre capacité de mémorisation ?

La capacité de mémorisation dépend naturellement de la santé et de la vitalité de votre cerveau. Que vous soyez un étudiant en préparation d’un examen ou d’un concours, un professionnel qui souhaite faire tout ce qui est en son pouvoir pour rester mentalement alerte, ou un senior qui cherche à préserver et à améliorer votre matière grise à mesure que vous vieillissez, les astuces suivantes vous aideront à améliorer votre mémoire et votre performance mentale.

1. Entraînez votre cerveau

À l’âge adulte, votre cerveau a développé des millions de voies neuronales qui vous aident à traiter et à vous rappeler rapidement les informations, à résoudre des problèmes familiers et à exécuter des tâches habituelles avec un minimum d’effort mental. Cependant, le cerveau a besoin d’être stimulé pour que ses capacités continuent à se développer.

La mémoire, tout comme la force musculaire, vous oblige à l’utiliser ou à la perdre. Plus vous stimulez votre cerveau, plus vous serez en mesure de traiter et de mémoriser des informations.

Les meilleurs exercices cérébraux doivent être des activités inhabituelles, hors de la zone de confort de votre intellect. Le but est de faire en sorte que votre cerveau soit capable de résoudre des problèmes nouveaux : cela s’appelle l’intelligence.

2. Faites des exercices physiques

Bien que l’exercice mental soit important pour la santé du cerveau, cela ne signifie pas pour autant que vous n’ayez jamais besoin de transpirer. L’exercice physique aide votre cerveau à rester affûté. Il augmente l’oxygène dans votre cerveau et réduit le risque de troubles menant à une perte de mémoire, tels que le diabète et les maladies cardiovasculaires.

L’activité physique stimule également de nombreuses réactions biochimiques utiles pour le cerveau et réduit les hormones du stress. Peut-être plus important encore, l’exercice physique joue un rôle important dans la neuroplasticité en stimulant les facteurs de croissance et en stimulant de nouvelles connexions neuronales.

3. Passez du temps avec des amis

D’innombrables études montrent qu’une vie sociale épanouie comporte des avantages cognitifs, y compris la faculté de développer sa mémorisation. Les humains sont des animaux très sociaux. Nous ne sommes pas censés survivre, et encore moins prospérer, de manière isolée. Les relations stimulent notre cerveau – en fait, interagir avec autrui peut être le meilleur type d’exercice cérébral.

La science montre que les amitiés sincères et les soutiens d’autrui sont essentiels pour la stabilité émotionnelle, mais aussi pour la santé du cerveau. Dans une étude récente de la Harvard School of Public Health, par exemple, des chercheurs ont découvert que les personnes ayant la vie sociale la plus active avaient le taux de perte de mémoire le plus lent.

Faites du bénévolat, rejoignez un club, rendez-vous plus souvent avec des amis, etc. En somme, quelle que soit votre situation personnelle, professionnelle ou financière, ne vous enfermez jamais dans une bulle.