Quel contraceptif choisir?

Limiter le nombre d’enfants, contrôler les dates de naissance, éviter une grossesse non désirée ou se protéger des maladies sexuellement transmissibles, voilà quelques-uns des avantages proposés par les moyens contraceptifs. Si vous avez pris la décision de recourir à une méthode contraceptive, mais que vous ne savez pas laquelle est adaptée à votre situation, cet article vous aidera à faire le bon choix.

Des moyens contraceptifs adaptés à votre situation

En général, une femme est libre de choisir le type de contraceptif qu’elle veut utiliser. Cependant, cela ne doit pas se faire au hasard. Le moyen de contraception doit être adapté à votre situation pour une meilleure efficacité.

Si vous êtes en couple et que vous menez une vie amoureuse stable par exemple, le mieux pour vous, c’est d’opter pour la pilule. Sachez que ce moyen contraceptif est fiable à 99% tant que n’oubliez pas d’en prendre quotidiennement, à une heure précise de la journée.

Il existe aussi l’implant, est à insérer sous la peau et à renouveler tous les 3 ans. Si vous recherchez un moyen plus souple, vous avez la possibilité d’opter pour l’anneau vaginal. Ce procédé consiste à insérer au fond du vagin un anneau en plastique poreux qui diffusera les hormones directement dans le sang.

Autre possibilité, le DIU (dispositif intra-utérin) qui se décline en DIU au cuivre et DIU imbibé d’une hormone progestative. Ils sont placés dans l’utérus pour rendre les spermatozoïdes inactifs ou les empêchent de passer à travers le col de l’utérus.

Enfin, la dernière option : le patch. Il protège durant une semaine, mais requiert un renouvellement qui 3 semaines successives. Facile à utiliser, cette méthode demande une semaine d’interruption après chaque remplacement.

Il faut préciser que ces moyens contraceptifs permettent seulement d’éviter une grossesse non désirée, mais ne protège pas du VIH-SIDA ni des IST. Seuls les préservatifs (masculin ou féminin) peuvent vous protéger contre ces maladies graves.

Que faire face à une situation imprévue ?

Des accidents peuvent survenir dans votre quotidien ou durant un rapport sexuel. Il se peut que vous ayez oublié de prendre votre pilule dans la journée ou que le préservatif n’ait pas tenu le coup. Si vous vous trouvez dans de telles situations, ne paniquez pas. Il existe en effet une contraception, dite « d’urgence », à utiliser en dernier recours. Vous pouvez choisir soit un comprimé qui est actif jusqu’à 3 jours après rapport, soit pour un dispositif intra-utérin qui peut être placé 5 jours après le rapport au maximum. Si vous avez certains doutes, le mieux c’est de demander l’avis d’un médecin pour savoir quelle solution est la plus appropriée face à cette situation inattendue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *