L’accouchement à domicile

Tout savoir sur l’accouchement à domicile

Autrefois la règle, il est abandonné par les femmes à partir des années 50 au profit des maternités qui offrent convivialité et repos gratuit à toutes grâce à la sécurité sociale.
Actuellement, officiellement moins de 1% des femmes françaises accouchent à domicile, y compris les naissances inopinées non surveillées.
Moins de 50 sages-femmes, réparties sur le territoire, accompagnent ces naissances à domicile. En Hollande, 30% des naissances ont lieu à la maison.


Qui peut accoucher à domicile ?

    Tout le monde sous réserves:

  • d’être en bonne santé.
  • d’avoir une grossesse normale
  • d’avoir été suivie médicalement par la sage-femme qui accompagnera la naissance et cela dès le premier trimestre si possible.
  • d’être préparée à la naissance.

Quel est le désir de la mère ?



Mettre au monde son enfant simplement, en s’appuyant sur ses ressources personnelles et naturelles. 
Vivre pleinement son accouchement avec l’assurance de ne pas être contrainte par des gestes techniques, qui ne sont pas toujours nécessaires et qu’elle a parfois le sentiment de subir. 
Etre respectée dans son intimité et ne pas devoir quitter son foyer, ses autres enfants. 
Etre accompagnée par la même personne qui saura entendre ses désirs et lui donner confiance. 
Accueillir son enfant comme elle le souhaite, sans rupture.

L’hôpital, c’est la maladie, la mort. La maison, c’est la vie.


Quelle est la place du père ?


Il peut la choisir. Aller et venir sans devoir à chaque fois mettre  » le costume hospitalier « . Etant chez lui, il se sent plus à l’aise. Il peut dire ce qu’il veut, toucher sa compagne, l’aider, accueillir son petit sans gêne comme il le veut. 
Il pourra partager les premiers instants, la première nuit à coté de la mère et de l’enfant, sans devoir rentrer à la maison tout seul. 
Il se sent complètement impliqué, responsable.

Quel est le travail de la sage-femme ? 
Elle assure le suivi médical de la future maman durant l’ensemble de la grossesse. Elle aide les parents à préparer la naissance par ses conseils techniques et pratiques. Elle surveille le bon déroulement de la dilatation, de l’expulsion et de la délivrance. Elle surveille également le cœur du bébé. Elle arrive auprès de la femme dès que celle-ci l’appelle et reste auprès d’elle, tout le temps. Elle ne repart qu’au moins deux heures après la fin de l’accouchement. Si nécessaire, elle recoud le périnée sous anesthésie locale. Elle s’occupe des premiers soins de l’enfant, aide à la première mise au sein. Elle vient tous les jours vérifier que la mère et l’enfant vont bien et que bébé s’adapte correctement. Elle fera le test de guthrie et vérifiera qu’il n’y a pas de jaunisse inquiétante.
La sage-femme est là avant, pendant et après l’accouchement pour un accompagnement global de la maternité.

Quel est le rôle de l’enfant ?


Naître … !


Quel est le matériel minimum pour accoucher à domicile ?

  • Une pièce de la maison bien chauffée.
  • Un point d’eau potable.
  • Des alèses à usage unique.
  • Des compresses stériles.
  • Du coton hydrophile.
  • Un produit désinfectant et cicatrisant.


La sage-femme apporte :


  • Une boite stérile contenant 2 pincés et une paire de ciseaux pour couper le cordon.
  • Un nécessaire (flacons et tubulures) pour poser une perfusion, en cas de saignements lors de la délivrance.
  • Un matériel de désobstruction pour aspirer les mucosités du bébé.
  • Une bouteille d’oxygène avec un masque pour le bébé et un pour la mère.
  • Du matériel pour faire les sutures sous anesthésie locale.


Quels actes ne pourront être pratiqués à domicile ?

  • La péridurale.
  • Une perfusion d’ocytocique.
  • Forceps, ventouse
  • Césarienne

  • Certains gestes comme la rupture de la poche des eaux ou l’épisiotomie, ne seront jamais systématiques.


Que peut-il arriver pendant l’accouchement à domicile ?



Des contre-indications à tout moment, y compris pendant l’accouchement entraînent un transfert vers une maternité, si la sage-femme le décide pour votre sécurité ou celle de l’enfant.

Ce transfert éventuel doit être préparé en fin de grossesse par une rencontre avec l’équipe hospitalière qui pourrait vous recevoir et par la création d’un dossier dans cet hôpital.

De quoi pourrez-vous bénéficier en accouchant à domicile ?



de la liberté de vos mouvements pendant tout l’accouchement
d’un accompagnement médical personnalisé, vigilant et discret
du respect de l’intimité et de l’unité familiale
d’une continuité des soins après la naissance par des visites quotidiennes la première semaine, et à la demande ensuite pour accompagner l’allaitement et la remise en forme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *