Un collier d’ambre contre les douleurs dentaires de bébé

Entre le bijou et le matériel de puériculture, le collier d'ambre est un accessoire destiné à soulager les poussées dentaires des tout-petits. Disponible dans les magasins et sur les sites spécialisés dans la distribution de produits naturels, le collier d'ambre se décline aussi sous forme de bracelet censé posséder les mêmes propriétés. Parce qu’il est difficile de voir souffrir son bébé, choisir un collier d’ambre pour calmer ses douleurs est une solution largement plébiscitée par les mamans et les papas.

Qu’est-ce qu’un collier d’ambre ?

L’ambre est une gemme utilisée comme pierre fine, non-minérale mais d’origine organique, comme le sont le corail, la nacre ou les perles d’huîtres. Sa couleur de feu en fait un auxiliaire énergisant, qui réchauffe et donne de la force. Il aurait également des vertus pour prévenir ou apaiser les problèmes articulaires et inflammatoires (rhumatismes, arthrose…), serait anti-infectieux et efficace contre toutes les maladies liées aux allergies (asthme, eczéma…). 

Il possède aussi la particularité de soulager les maux de bébé, au moment des fameuses poussées de dents.  On associe l’intensité de ces dernières à une rage de dents d’un adulte. Aussi, nombre de mamans attachent  au cou de leur enfant, un collier ou un pendentif ambre pour prévenir les douleurs dues aux poussées dentaires. Attention toutefois à choisir un collier très solide, avec un bon fermoir et des nœuds entre chaque perle pour éviter leur ingestion en cas de casse !

Combien ça doûte ?

Les colliers d’ambre coûtent environ 15 euros pièce. Il existe différentes sortes de colliers. Couleur miel, couleur cognac ou multicolores, certains ont même d’autres pierres comme les améthystes, parfaits pour les petites filles. 

On trouve aussi, sur le marché, des bracelets d’ambre. Sûrement pour rassurer les mamans qui ont peur de mettre des colliers à leurs si jeunes enfants. Il faut comprendre les angoisses des jeunes parents. Si leur efficacité est la même, le prix est quant à lui, divisé en deux.